Comme les journées…

Une femme arrive en caisse et marmonne une phrase incompréhensible.

«  – Pardon ? »

Cette fois-ci, très clairement, en réponse à mon interrogation :

« – Ah ! Les nuits sont longues, hein ?

– Les nuits ? Non… les journées par contre… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s